L’alimentation de la mère pourrait jouer sur les symptômes du TDAH

Une alimentation riche en GRAS et en SUCRE pourrait être associée aux symptômes du TDAH sur les enfants qui éprouvent des problèmes de comportement tôt dans leur vie.

Des scientifiques britanniques ont mesuré l’impact de l’alimentation de la mère sur le gène IGF2 qui participe au développement du fœtus et de certaines régions du cerveau touchées par le TDAH..

Une alimentation prénatale riche en gras,en sucre et en aliments transformés  serait assocciée à des symptômes de TDAH plus marqués entre 7 et 13 ANS chez les enfants qui ont manifestés tôt des symptômes de TDAH

Share
This